Accueil Forums Youth For Biodiversity (Y4B) Espace de discussion du Module 3

Vous lisez 11 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #14474
      Mikhaïl Padonou
      Maître des clés

      Bonjour chers participants et chères participantes. Cet espace est dédié aux échanges et à l’interaction avec l’instructeur et l’équipe du programme sur les questions, les remarques, le partage d’expériences relatif aux sujets abordés dans le troisième module.
      Merci de participer aux échanges en respectant les règles de ce programme.
      L’équipe Y4B

    • #14485
      SAMBA Faridi
      Participant

      Bonjour monsieur, étant donné que la CBD n’a accompagne pas financièrement et technique les initiatives des jeunes dans le militantisme environnemental, pourtant, elle place les jeunes au cœurs de la lutte pour la protection et la sauvegarde de l’environnement. Or les jeunes malgré leur bonne foi ne dispose des moyens pour mener efficacement et durablement le militantisme. Qu’est ce que Youth For Biodiversity nous propose? Puisque au Bénin, la situation menace, surtout dans les zones reculées. Je suis convaincu que cette formation est un premier pas pour nous initier, mais, ca seul ne suffit pas, puisque nous manquons des moyens techniques et financiers pour mener des grandes actions dans nos milieux respectifs.

    • #14489
      EGOUNLETY
      Participant

      Bonjour à tous bonjour chers formateurs. Avant de jouir du module 3 de cette formation je tiens à remercier le formateur pour sa présentation sur la CBD qui était d’ailleurs très intéressant et très instructif. On constate que malgré tous ces actions qui sont menées en vue de la protection de l’environnement le mal persiste. J’aurais aimé que nos sensibilisations puissent toucher les plus jeunes c’est-à-dire les enfants pour qu’ils acquièrent cette éducation depuis le bas âge.Nous pouvons commencer cet exercice dans nos maisons dans notre quartier peu importe où nous nous trouvons parler de l’importance de la biodiversité à nos enfants à nos jeunes frères et sœurs et dans notre entourage. Merci

    • #14491
      EGOUNLETY
      Participant

      Je pense que cette façon d’inculquer les bonnes manières sur la biodiversité aux enfants ne nécessite aucun fond, aucun moyen financier puisque c’est souvent le manque de moyens qui nous ralentisse dans notre lutte

    • #14492
      TAPSOBA Abdoul Aziz
      Participant

      Bonjour à tous et merci pour les éclaircissements sur la préoccupation sur le module 2 j’ai confondu le fait de participer à une rencontre et le fait d’y siéger. Pour les trois questions du Formateur, nous pouvons dire que nous sommes prêt à nous engager comme leader et à porter la cause de la biodiversité. Etant donné que les écosystèmes africaines renferment une grande diversité d’espèce et qui sont jusque là surexploités malgré les mises en garde, nous comptons développer des outils permettant de constituer des banques de semences comme la cryoconservation pour permettre de conserver une partie de la richesse biologique dans ces banques.

    • #14493
      Freddy Gino
      Participant

      Bonjour à tous bonjour chers formateurs. Avant de répondre a la question posé par le formateur dans le module 3 de cette formation je tiens à le remercier pour sa présentation sur la CBD qui était très intéressant et très instructif. Mais il faut noter que les jeunes malgré leur bonne foi ne dispose des moyens pour mener efficacement et durablement le militantisme. Et comme SAMBA Faridi, je suis convaincu que cette formation est un premier pas pour nous initier, mais, cela seul ne suffit pas car nous avons besoin des moyens techniques et financiers pour mener des actions à impacte réel dans nos milieux respectifs. Néanmoins je m’engage et je suis prêt à portée la cause du militantisme écologique autour des axes tels que:
      – la sensibilisation des jeunes sur les menaces qui pèsent sur la Biodiversité,
      – la création d’un groupe d’action de jeune militant pour la conservation de la biodiversité,

    • #14495
      Mikhaïl Padonou
      Maître des clés

      Bonjour Samba et Egounlety.
      Je comprends que les challenges pour la conservation de la biodiversité sont énormes. Je sais que surmonter ces défis nécessite d’énorme moyen. Mais souvent les actions qui ont plus d’impacts ne sont pas souvent celles qui bénéficie de moyens financiers gigantesques. Comme l’a dit Egounlety, de “petites” actions dans nos maisons, nos quartiers, les réseaux sociaux suffisent pour apporter des changements.
      Je prends par exemple la campagne “Sachet Héloué” qui a réussi à peser sur les décisions des députés qui ont voté tout au moins une loi révolutionnaire au Bénin sur l’interdiction des sachets.
      Je prends encore une autre organisation de jeunes, la Brigade Verte qui, lassé de voir les rues de Cotonou sale a commencé à rendre salubre certains artères jusqu’à ce que le Gouvernement prenne la mesure de l’urgence et mettent des moyens colossaux pour nettoyer les rues.
      Je donne en fait tous ces exemples pour montrer en fait qu’on n’a souvent pas besoin de grandes ressources financières pour apporter un changement au sein de nos communautés. On a besoin selon moi de : Motivation, Engagement, Créativité, et Leadership pour porter durablement une cause. Et c’est justement ce que le programme Y4B cherche à offrir aussi bien par les vidéos de cours et les nombreuses lectures qu’on met à la disposition des jeunes. Nous savons aussi que les jeunes engagés trouvent toujours des financements. Alors ce que propose le programme est que vous démontrez votre engagement en concevant, en planifiant, en mettant en œuvre une petite action (mais grande) locale dans votre communauté et en partageant vos expériences. Des opportunités de financement seront également partagées sur la plateforme. Mais sans une initiative démontrant votre engagement, par expérience, je crois qu’il y a de forte chance que vous ne puissiez saisir ces opportunités

    • #14496
      COUKOUI CELESTIN
      Participant

      Je tiens à remercier Dr kouton pour l’éloquence de la présentation et l’exposé, et je salue de passage votre styliste qui vous à bien vertus, c’était un compliment.Venons en au vif du sujet : la jeunesse et le militantisme, tout se situe surtout sur la sensibilisation en particulier sur la logique argumentaires. je prends pas exemple le cas de la lutte contre les sachets plastiques,si depuis nos maisons nous pouvons convaincre nos mamans, nos sœurs et frères si au lieu de payer leurs manger ( bouillie, haricots,riz, de l’akassa……) Dans les sachets plastiques chacun en quittant la maison apporte sur lui son propre bol ou sa glacière, sinon qu’est ce que nous constatons pour payer même une brosse à dents les gens réclame prendre ça dans un sachet plastique, un cas très simple une maman qui va au marché pour payer. si elle doit payer jusqu’à 20 articles et doit prendre pour chaque article un sachet plastique, imaginer ce que ça va donner hors avec un sac dangoter ou les sacs à deux bras qui se vend partout et moins chère peut contenir tout ces 20 articles à la fois et réutilisable.je crois que la sensibilisation doit commencer depuis nos maisons et dans nos manières de faire. Dans nos universités, dans nos écoles. Ça c’est une question , j’aimerais savoir sur le point “comment organiser et développer son militantisme” vous avez parlé de initier des réseaux de groupe locaux de militants (effet tâche d’huile) que veut dire * effet tâche d’huile*?

      • #14498
        Mikhaïl Padonou
        Maître des clés

        Excellentes idées cher Célestin. En attendant que M. Kouton ne viennent renchérir, l’effet tâche d’huile est obtenu par exemple lorsque dans votre quartier vous commencez une action de sensibilisation contre les sachets plastiques et que vous réussissez à changer le comportement des habitants, une autre personne voit votre idée et le réplique dans son quartier pour avoir aussi des résultats comme vous. Ainsi à partir de votre petite action vous aurez réussi à atteindre un changement qui vous dépasse en fait.

    • #14499
      COUKOUI CELESTIN
      Participant

      Pour mon expérience, j’avais rédigé un projet que j’ai dénommé ” mon Quartier Vert , saint et propre où respire O2 ” qui avait pour objectif principal de faire de chaque localité un environnement Vert et propre. Mais faute de motivation d’engagement et de de moyens financiers j’avais dure abandonné. Et c’est pourquoi je disais dans mes interventions précédentes que cette formation est la bienvenue.

      • #14501
        Mikhaïl Padonou
        Maître des clés

        Souvent une petite activité peut tout lancer. Revisites ton projet et tu verras certainement une activité qui ne te nécessitera beaucoup de ressources financières.

    • #14500
      Mikhaïl Padonou
      Maître des clés

      Je voudrais inviter tous ceux qui souhaite devenir membre du Global Youth for Biodiversity Network de s’inscrire à partir de ce lien : http://bit.ly/gybn-indv. Vous pouvez vous inscrire aussi au mailing list du GYBN par ce lien : https://listi.jpberlin.de/mailman/listinfo/gybn

    • #14512
      COUKOUI CELESTIN
      Participant

      Merci bien Mr Padonou.peut on avoir le français puisque le formulaire est en anglais

    • #14513
      EGOUNLETY
      Participant

      Merci beaucoup cher formateur. Je suis dans l’équipe de coordination du projet nommé 3V Vivre dans une Ville Verte initié par SOS Biodiversity dont je suis membre active. L’objectif de ce projet consiste à verdir les villes du Bénin. Depuis le début du projet nous avons déjà mis en terre plus de 1000 plants dans les villes de Cotonou et d’Abomey-Calavi. Je continuerai à travailler pour l’atteinte des objectifs du projet. Merci

Vous lisez 11 fils de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.